Bonne année tout le monde ! 🎉

C’est le début d’année, c’est l’heure des bilans ! On voit fleurir sur les blogs des bilans, des points d’étape, des résumés et autres récapitulatifs. De mon côté, je vais plutôt me fixer des objectifs pour cette année, et puis on verra fin décembre 2021 ce qu’il en aura été.

Sur ce blog

Je me souhaite d’écrire plein d’articles de blog : des tutos, des explications du monde du logiciel libre (à mon échelle), comment et pourquoi utiliser des logiciels et services non privateurs de liberté. En français et en breton !

Je vais aussi continuer les mes notes-hebdo aussi régulièrement que possible.

Balado, travail audio

Je me souhaite d’être un grand podcasteur et influenceur à succès de continuer sur ma petite lancée, c’est-à-dire :

  • poursuivre mon balado J’apprends le breton. A priori en milieu de cette année il s’arrêtera avec la formation. Mais j’espère produire quelques épisodes de temps en temps par la suite, parce que mon apprentissage continuera après la formation ! Il faudra que je réfléchisse à une nouvelle formule, mais j’ai encore le temps.
  • poursuivre les autres travaux audio commencés, avec Xavier notamment. Une partie de ces travaux n’est pas publique, car il s’agit de balado-cadeaux offerts à mes proches !
  • … mais si j’ai le temps, pourquoi ne pas faire encore autre chose ? Par exemple, l’écriture puis la lecture de contes en français et/ou en breton.

Développement personnel

Je n’aime pas trop ce terme car il ne veut pas dire grand chose, mais grâce à cela je peux y fourrer deux ou trois trucs qui n’ont pas forcément de rapport entre eux.

Côté langue, je me souhaite de bien terminer ma formation en breton. De parler, écrire, promouvoir cette langue le plus possible. D’être curieux et de développer mon vocabulaire et mon accent.

Une fois la formation officielle terminée, pourquoi ne pas commencer l’apprentissage d’une autre langue, en douceur ? Car c’est franchement génial d’apprendre une langue. Je trouve un grand plaisir dans cette gymnastique intellectuelle, et puis ça ouvre l’esprit au monde !

Côté projet professionnel, eh bien je me souhaite de m’en fixer un. La piste privilégiée aujourd’hui est celle d’une formation de développeur en alternance, à partir de l’été 2021. Mais d’ici-là, d’autres choses peuvent arriver !

Enfin, côté personnel, je me souhaite d’être rigoureusement bienveillant. Je peux avoir tendance à juger des personnes hâtivement et je veux travailler là-dessus. Rester humble aussi et ne pas parler pour ne rien dire. En somme, appliquer les vers du poème If, de Rudyard Kipling (version française).

Logiciels libres

Je me souhaite de faire plein de chose, de contribuer autant que je peux, au monde du logiciel libre.

J’aimerais pouvoir soutenir financièrement les différents projets que j’utilise, et j’en utilise plein.

Je me souhaite aussi de contribuer beaucoup beaucoup à la traduction de ces mêmes logiciels et services en breton. Et donc pourquoi pas de rejoindre l’association An Drouizig.

J’aimerais cette année également contribuer à rapprocher le monde bretonnant du monde du logiciel libre. D’une part, en mettant sur le papier le sentiment fort que j’éprouve en ce moment : ces deux mondes ont beaucoup à s’apporter. Plein de parallèles sont à faire, et des passerelles sont à construire pour générer une sorte synergie permettant aux deux mondes de s’entraider.

Et justement, d’autre part, j’aimerais monter petit à petit et avec des personnes qui le voudraient bien, une petite structure d’hébergement et de promotion de services libres pour les bretonnant·e·s et gallaisant·e·s. Ça a déjà un peu commencé avec Mastodon e brezhoneg, à faire évoluer ! Et puis cette petite structure pourrait proposer d’autres services, finalement un peu comme un CHATONS qui parlerait breton. Une mission de cette même structure serait de promouvoir ces services et plus généralement le monde du libre, en passant par l'Ofis publik ar brezhoneg, les médias bretons etc.

Pour finir

Je me souhaite de réussir à faire des choix. Ne pas vouloir tout faire, réussir à dire non quand je ne peux pas m’engager à fond.


Et voilà, on se retrouve dans 12 mois pour le bilan 2021 !